PerfectGO Cork              PerfectGO Logo

un bon vin mérite un bouchon de liège parfait
 
La technologie PerfectGO permet de réaliser la détection du TCA de façon unitaire, permettant ainsi d’obtenir des lots 100% sans TCA *.

Cette technologie entièrement automatisée représente une innovation dans l'industrie du liège et le début d'une révolution :
l'élimination totale du “goût de bouchon“ des bouchons de liège.

L’alliance de la technologie PerfectGO avec la qualité de nos bouchons naturels, nous permet de faire en sorte que le rituel du vin soit
TOUJOURS une expérience parfaite.

* Niveau de TCA relargable pour chaque bouchon inférieur au seuil de détection de 0,5 ng/L;
Méthode d’analyse effectuée conformément à la norme ISO 20752.

Bouchons de Liège

Le liège est un tissu végétal naturel provenant de l'écorce du chêne liège (Quercus Suber, arbre pouvant vivre de 150 à 200 ans) constitué par le groupement de petites cellules étanches de forme, structure et disposition très particulières.

Toutes les propriétés physiques du liège ont comme base directe ou indirecte sa structure cellulaire unique: légèreté, grande élasticité, grande résistance mécanique et très bonne imperméabilité (aux liquides et aux gaz)

Le liège, produit naturel et renouvelable, est alors transformé, donnant naissance à de nombreux produits très utiles dans des domaines très variés allant de l’artisanat jusqu’à l’ingénierie aérospatiale.

Le groupe Lafitte s’est spécialisé dans la production de bouchons de liège: nous avons décidé de consacrer toute notre énergie et notre savoir faire pour tirer le meilleur de cette matière naturelle unique.

LE TEMPS,
c'est ce qu'il faut au liège pour croître.

La première levée, appelée démasclage, s'opère après 20 à 30 ans. Elle permet de lever un liège naturel unique appelé "liège vierge" de 5 à 6 cm d'épaisseur, qui est dur et très crevassé.

Ce liège, peu élastique, ne pourra être utilisé pour fabriquer des bouchons.

Lorsque l'on a dépouillé le chêne-liège de son liège vierge, il se forme, durant une période de 9 à 12 ans, un liège assez crevassé, appelé le « liège de reproduction ou secondaire ».

Après 30 à 45 ans on peut enfin faire cette levée du liège "bouchonnable" : il faudra ensuite respecter un cycle de 9 à 12 ans pour faire la levée suivante.